Chères et chers artistes-enseignants
Bonjour à toutes et à tous,

Cette année si particulière et exceptionnelle se termine et c’est le moment de relancer chacune et chacun pour la cotisation annuelle.

L’anPad est à ce jour une association de 260 adhérent.es qui vivent et travaillent sur l’ensemble du territoire, exerçant dans les établissements d’enseignement artistiques spécialisés agréés par l’État, mais aussi par la Ville de Paris. Artistes-enseignant.e.s aux trajectoires singulières, aussi divers pouvons-nous être, notre objectif est de défendre la place de l’art du théâtre et de la formation de l’acteur.rice au sein des conservatoires ou écoles municipales ou associatives, pour que la jeune génération, enfants, adolescent.es, jeunes adultes et plus âgé.es, quels que soient leurs lieux de résidence ou leurs origines socio-culturelles puissent s’initier à cet art et suivre son enseignement

Le premier objectif de l’anPad est de défendre un service public de l’enseignement du théâtre, avec ses spécificités et ses exigences pédagogiques.

Cette année, marquée par la crise sanitaire, a bouleversé nos projets.

Dès le mois de mars nous avons mis en place des visioconférences pour vous informer, partager des expériences, tenter au mieux de répondre aux questions et interrogations que la Covid-19 a soulevées. Beaucoup d’entre vous y ont participé, vos retours nous ont permis de mettre en ligne des témoignages et des ressources, qui ont souvent aidé et accompagné chacune et chacun dans des situations pédagogiques et institutionnelles exceptionnelles.

Suite au dé-confinement, nous avons rejoint d’autres associations qui, à l’initiative de Conser-vatoires de France, ont envoyé le 13 mai une lettre au ministre de la culture pour que l’enseignement spécialisé ne soit pas oublié dans les décrets. Cela a permis à la D.G.C.A. (Délégation Générale de la Création Artistique) de mettre en place un Groupe de travail des conservatoires pour la crise sanitaire auquel nous participons.

Annulées cet été nos principales journées professionnelles qui depuis dix-huit ans se tiennent chaque année au Festival d’Avignon, ont pu néanmoins rejoindre en octobre avec deux jours très riches et importants pour les adhérent.es qui y ont assisté La semaine d’Art en Avignon.

Nous espérons qu’à travers les comptes rendus et les enregistrements sonores mis en ligne, vous en aurez eu des échos.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

La situation sanitaire et les annonces qui viennent de tomber ne permettront pas la réouverture des conservatoires à tous les élèves comme nous le souhaitons. Nous attendons le décret mais qu’en sera-t-il ? Il y a pourtant urgence à ce que chacun.e d’entre nous, de façon égale, puisse revoir ses élèves dès que possible. L’enseignement à distance n’est qu’une béquille pour maintenir le lien, mais non, comme certain.es pourraient le croire, un remplacement de la présence. Cela nous l’avons dit et mis en ligne sur notre site en affirmant que notre art était Art de la présence. Et nous l’avons rappelé à la D.G.C.A à qui nous avons remis une lettre à l’intention Roselyne Bachelot, ministre de la culture (cf. pièce jointe)

Nous avons aussi fait part dans ce texte du choc que représente l’annulation pure et simple du concours 2021 du C.N.S.A.D. (Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique). Au-delà de nos positions d’artiste et de pédagogue, c’est en tant que citoyen.es que nous sommes touché.es. A l’initiative de certain.es d’entre vous, relayé par la commission relation avec les écoles supérieures, une lettre ouverte au premier ministre a été rédigée. Nous souhaitons qu’elle n’émane pas que de l’anPad et soit signée d’autres associations représentatives : Conservatoires de France, FUSE, FFEA, FNAPEC, l’AFFUT, la COFAC… Les premiers retours sont encourageants mais nous invitent à en affiner le propos, ce à quoi nous nous attelons pour qu’elle puisse être mise en ligne dès que possible et signée par un maximum d’usager.es et de citoyen.ne.s.

Mais la vie continue et de nombreux travaux nous attendent : décret d’application du diplôme national inscrit dans la loi L.C.A.P de 2016, écriture et publication du nouveau S.N.O.P (Schéma National d’Orientation Pédagogique) qui, comme vous le savez, sera réglementaire. Une place plus grande sera réservée à la découverte, à l’éveil, à l’initiation ainsi qu’à l’éthique dans notre pratique. L’anPad va être consultée début 2021. Le C.A, en collaboration avec les référent.es en région vous tiendra informé.es de l’avancement de ce chantier.

Dimanche 31 janvier, Assemblée Générale

Vient maintenant le moment de vous rappeler que notre prochaine Assemblée Générale se tiendra – en présence, nous le souhaitons ardemment – le dimanche 31 janvier 2021 au Théâtre L’Échangeur à Bagnolet. Notez cette date. Notez ce lieu. Les convocations vous parviendront par mail une dizaine de jours avant.

Une grande partie des membres du C.A. se représente mais nous avons besoin de nouvelles forces. Rappelons que l’anPad, c’est un travail de veille, d’informations et d’échange auquel chaque adhérent peut contribuer lors de nos rencontres ou en écrivant au Conseil d’administration. L’anPad est aussi un site, outil d’information où sont diffusés les annonces d’emploi, les avis de concours, des textes officiels relatifs à l’enseignement du théâtre, mais aussi, grâce à la participation de toustes des ressources diverses et des comptes rendus des journées de travail et autres réunions qui se tiennent régulièrement. Les membres du C.A, les référent.es en région et toute personne qui apporte conseils, compétences et ressources, donnent son souffle à l’association.

C’est au cœur du travail associatif que nous apprenons beaucoup sur notre métier et ses enjeux aussi nous vous invitons à vous engager davantage en déposant votre candidature pour le Conseil d’Administration.

À toutes et tous, bon courage pour ces deux dernières semaines avant des fêtes que je vous souhaite bonnes et joyeuses et au plaisir de vous retrouver fin janvier.

 Antoine de La Morinerie
Président de l’anPad

 

À télécharger en pdf : l’appel à cotisation, le bulletin de candidature, le pouvoir.